03 janvier 2010

20

Lorsque Pétronille prit place à la tribune, on comprit qu’elle était la nouvelle candidate de droite, et nul n’écouta son discours. Enfin, presque, certaines oreilles traînant histoire de savoir si elle ferait la même promesse que sa mère, vu qu’elle était encore plus jolie qu’elle à son âge. Certains se promirent de signer leur bulletin de vote le jour venu : il y aurait la preuve qu’ils avaient voté pour elle. Pétronille Esposito avait à peine terminé son harangue, que les autres candidates crièrent au scandale, à une manœuvre... [Lire la suite]
Posté par Giovanni Petot à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]